Détente aux thermes de Caracalla ?

Situés au pieds de la colline de l’ Aventin, dans le Sud de Rome, les Thermes de Caracalla vous permettent de découvrir ce qui reste des plus grands et des plus luxueux établissements thermaux de l’ empire Romain !  C’est aujourd’hui l’ édifice thermal le mieux conservé de l’époque impériale. Datant de l’an 217 et inaugurés par l’empereur Romain Caracalla , ces thermes pourraient être assimilés aux complexes sportifs que nous connaissons aujourd’hui, du moins dans leur capacité à proposer une multitude de services. En effet, ils proposaient des activités variées comme des bains publics et privés, la nage, les massages, de la gymnastique. Un bâtiment thermal dont les dimensions extérieures avoisinaient en mètres les 215 x 110,  fondé sur un espace de 10 hectares intégrant les thermes et le jardin clos. Un site colossal pouvant accueillir jusqu’à 1600 personnes ! Pour schématiser l’endroit, les cotés des thermes étaient réservés aux vestiaires, aux salles de massages ou aux gymnases tandis que le centre du bâtiment était une succession de bains allant du plus chaud au plus froid. Un complexe luxueux au sol recouvert de mosaïques, exploité jusqu’en 537  date de destruction de l’aqueduc de Antoniniana !

Comment fonctionnaient-ils ?

L’eau arrivait par l’aqueduc de Antoniniana, source d’alimentation des 64  citernes (80 000 litres chacune). L’eau était ensuite redistribuée dans chacun des bains par un système de tuyauterie qui passait en amont par une chaudière centrale, au sous sol, appelée le praefurnium, nécessaire au chauffage de l’eau et entretenue par des esclaves. Les bassins se succédant en alignement, le bassin le plus proche de la chaudière était celui le plus chaud (jusqu’à 30°C pour le caldarium), le plus éloigné le plus froid. De l’air chaud était véhiculé en dessous des bassins et dans les murs de brique afin de maintenir une température ambiante agréable ! Ce système de chauffage au sol était appelé l’ hypocauste. Un passage aux thermes ressemblait donc à un circuit balnéaire qui commençait obligatoirement par un passage aux vestiaires afin de déposer ses vétements aux esclaves. Puis, un peu de sport pour échauffer les muscles avant de commencer par le bassin le plus chaud et  de finir par le bassin le plus froid. Enfin, après la nage, on se faisait masser, parfumer ou épiler. Voilà globalement à quoi ressemblait une fin d’après-midi détente dans les thermes de Caracalla.

Reconstitution du site

Plus de photos ici

Ami aventurier, voyageur, baroudeur et routard, profites un max de tes voyages !  LE GLOBE TROTTEUR TE SOUHAITE BONNE ROUTE !  Anthony C.

Publicités

2 réponses à “Détente aux thermes de Caracalla ?

  1. Pingback: 3 jours à Rome – Visites & infos pratiques | Globe-trotteur reporter·

  2. Pingback: El Colosseo ! | Globe-trotteur reporter·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s