USA, top pression à l’aéroport !

2005, j’ai envie de découvrir l’ Ouest Américain et d’aller voir ces paysages caractéristiques des films de western et des pubs Marlboro. Je trouve une offre en tour opérator plutôt intéressante, associant la découverte des plus grandes à celles des espaces naturels incontournables de cette région du monde. Je pars donc pour   11 jours de découverte allant de Los Angeles à San Francisco en passant par des sites naturels comme le Grand Canyon, la vallée de la mort, le célèbre site de Monument Valley et les canyons de Brice et Zion. Ce voyage sera marqué par un passage à Las Vegas, qui je pense, reste un souvenir inoubliable dans l’esprit de tous ceux qui foulent les casinos de cette ville.

Si en Égypte j’avais senti un manque de rigueur dans les contrôles des passagers alors je ne pourrai pas en dire autant des USA. 4 ans après les attentats de 2011, c’est encore l’effervescence et je découvre une autre police, de toute évidence plus stricte que celle que, nous Français,connaissons. Fin août 2005, je pars du Mans, direction Roissy Charles de Gaulle. Un premier vol de 5 heures pour Philadelphie m’attends. Classique, à Roissy, des Français qui se bousculent pour pour passer devant son voisin. Je me retrouve à l’aéroport en train de jouer du coude, un sport dans lequel la police Americaine met tout le monde d’accord ! J’arrive en effet à Philadelphie ou le passage à la douane ressemble à des rangées de passagers clairement séparées et attention à celui qui mettra un pieds derrière la ligne jaune, délimitant la zone de confidentialité que seul ce flic peut nous autoriser à franchir. C’est bientôt mon tour, j’attends derrière cette ligne jaune, un flic me fait au loin un mouvement de la main pour me demander de venir…l’interrogatoire peut commencer. Attention au choc des cultures lol.Me voilà en face de ce colosse avec son chapeau et son blouson en cuir. Qu’est ce que vous venez faire ici ? Vous avez de la famille, des amis ? Pour combien de temps ?….Enfin toute une série de questions qui commençait à devenir longue. Bon Français indiscipliné, je commence à ne plus vouloir répondre et là ! la punition tombe, il n’a pas l’air de chercher à comprendre ! Il me confisque mon passeport et mon billet d’avion, visiblement je dois régulariser un point que je ne connais pas encore.  C’ est à ce moment là que je retrouve certains repères Français en entrant dans une salle ou l’ambiance est du type Salle d’attente Sécurité Sociale. La salle est assez petite. On peut y voir des rangées de bancs face à un grand bureau derrière lequel 2 autres flics, un chinois plutôt maigre et un autre avec le bidon dépassant de la ceinture, traitent ton dossier. Derrière eux, un meuble avec 26 cases correspondant aux 26 lettres de l’alphabet qui leur permet de classer les dossiers selon notre nom. Monsieur Coubard, sera donc dans les « C ». Mon dossier est alors stocké dans un 1er temps dans ce meuble, le temps qu’il veuillent bien prendre la peine de taper dans la case « C » et traiter mon dossier. Le temps passe, et l’heure de mon prochain vol pour Los Angeles approche…pression, pression !!! Je me vois déjà rater mon vol. Les secondes deviennent interminables et stressantes…quand vont-ils traiter mon dossier ? La pression est à son max. Il y a toujours ces bancs mais tout le monde reste debout !  Je regarde cette foutu horloge 30 fois par minute…et le temps passe !!! Il me reste 25 minutes pour mon autre vol et je devrai tout refaire controler une deuxième fois…je capitule, dans ma tête l’avion par sans moi. Mais coup de bol, ce flic pioche dans les « C », par chance, aucune autre personne ayant un nom commençant par cette lettre s’est greffée au groupe entre temps, sans quoi son dossier aurait été mis, évidemment, au dessus du mien. J’aurai au moins cette chance…nous réglons le problème en 10 secondes, récupère mes papiers et part en courant récupérer mes bagages sur le tourniquet. Forcément, un voyageur a pris mes bagages et les a entreposés quelques mètres plus loin…encore du temps de perdu a rechercher mes bagages. Je dois les refaire controler à nouveau, eh oui c’est la file !!! le temps passe, il reste 10 minutes ! ok ça passe, je regarde la porte…bah oui forcement c’est à l’autre bout de l’aéroport, PORTE A ! Je croise alors cette dame dans son petit train électrique qui véhicule les bagages. Elle veut me déposer à la porte et j’accepte. Je me retrouve à coté d’ elle, dans un train qui roule moins vite qu’en étant à pieds mais c’est pas grave, je suis claqué. J’arrive donc à la porte dans les temps. Ceci dit, j’aurai tout le temps de récupérer car mon avion affiche un retard de 20 minutes qui se finira par un retard d’ 1h30. Ce temps me permet de réaliser que je suis bien aux USA, en face de moi, certainement un accro du Mac Do, juste à coté, la caricature type du californien : bronzé, jean, santiags. Dans tous les cas , je suis sur d’avoir mon vol pour Los Angeles, je respire en me disant que les vacances peuvent enfin commencer !

Plus de photos ici

Ami aventurier, voyageur, baroudeur et routard, profites un max de tes voyages !  LE GLOBE TROTTEUR TE SOUHAITE BONNE ROUTE ! Anthony C.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s