Risoul 1850 : mon coup de coeur pour les Alpes

Voilà…il y a parfois des photos qui peuvent se passer de commentaires ! Je revois cette photo stockée depuis quelques temps dans mon ordinateur et je m’étonne encore de l’effet qu’elle procure. Cet endroit magnifique, ce sont les Hautes-Alpes, demeure du Mont Viso. Qui est-il ? C’est le plus haut sommet des Alpes du sud et culmine à 3841 m. Visible de partout, il fascine par la hauteur de ses différentes faces. Lui et son massif sont en grande partie situés en territoire italien. Nous pouvons d’ ailleurs l’ apercevoir au fond  de cette photo.

Je découvre cette région pour la première fois fin août 2004 après 11 heures de route au départ du Mans. Quel bonheur de charger les sacs, les VTT…ça sent les vacances !!! Mais il faudra encore être un peu patient car la route nous attend : 850 km dont deux « portions » assez longue, la première pour rejoindre Auxerre et rattraper la A6 en direction de Lyon, et la seconde à partir de Grenoble jusqu’à Risoul 1850…départementales et routes de montagne sur 150 km.

Arrivé en fin d’apm, ça y est nous y sommes, un peu claqué par la route mais l’air de la montagne fait déjà son effet, sans parler des paysages…dépaysants. Il faut encore récupérer les clés de l’appart et installer les bagages mais nous pouvons déjà profiter de la station.

I/ Présentation de la station

Aux portes du Queyras et de la vallée du Guil, sur un balcon dominant le Mont Pelvoux et le Massif des Ecrins, la station de Risoul se niche au coeur des mélèzes du domaine de la Forêt Blanche. A 1850 m d’altitude, ses chalets, ses résidences habillées de bois et de pierre donnent à Risoul l’aspect d’un village de montagne qui a vu passer le temps et les saisons.

Risoul et Vars, les deux stations sœurs à l’accent du sud, se partagent une vaste forêt de mélèzes. Une union heureuse qui satisfait les skieurs gourmands, avides de grands espaces, prêts à en découdre avec la montagne. En plein cœur du Guillestrois, le domaine de la Forêt Blanche Risoul/Vars se définit avant tout comme un pays de montagne et abrite pour les amoureux de la glisse un potentiel exceptionnel (185 km de pistes) !

Notre studio était parfaitement équipé et je dois avouer que de pouvoir prendre son petit dej sur le balcon, face au Mont Viso, est un moment qui vous met de bonne humeur. Qu’est ce c’est bon de laisser tomber la pression du quotidien ! Cependant la station reste petite et familiale. Elle est idéale pour tous ceux qui n’aiment pas les bains de foule mais vous demande de faire vos courses dans le village le plus proche donc si vous oubliez votre baguette…c’est 30 minutes de lacets lol. Elle est néanmoins très bien située et au départ de belles randos dans le massif des écrins et à proximité d’eaux vives comme la Durance ou le Guil, idéales notamment pour le rafting !

II/ Rafting, le sport…à sensation !!!

Ah le rafting, géniallllllll ce sport ! Un peu dangereux parfois…mais que de sensations sur le Guil, rivière torrentielle et affluent de la rive gauche de la Durance. La conquête du Guil constitue à la fois un défi et un rapport privilégié avec l’élément pour ceux qui sont attirés par l’eau et la nature. Faire du raft sur le Guil c’est pratiquer un sport à sensation aux pieds de  falaises encaissées qui donnent à cette activité un caractère d’aventure et de dépaysement total. Le temps n’a plus de repère. Les oiseaux (bergeronnettes, cincles plongeurs) semblent jouer pour montrer leur territoire, les rapaces au loin survolent les montagnes. Si vous souhaitez vivre des sensations sur 25 km de rapides, alors c’est sur le Guil qu’il faut « rafter ».

Et si vous pouviez tester votre couple en faisant du rafting ? Eh oui c’est possible !! Il faut faire du hotdog. Qu’est ce c’est ? Le hotdog est un bateau de rafting mais…à 2 places, pour lui et pour elle ! Que tous les deux mdr ! Alors bien évidemment on a testé…et descendu la Durance sans trop d’encombres ! Comme bien évidemment personne n’a envie de chuter et se retrouver bloquer entre le gilet de sauvetage et les branches de la berge, y en a toujours un des deux qui s’ improvise capitaine à bord…et c’est là tout l’objet du test conjugal.

III/ Autres émotions ?

Et que dire du parapente, du canyoning ou encore de la via ferrata. Toutes ces activités procurent des sensations différentes perçu comme unique par la personne qui les pratique. Pour ma part : VIA FERRATA = FINI ! LOL. J’ai trop flippé ! Enfin j’ai pas trop rigolé lorsque je me suis retrouvé à 300 mètres d’altitude, le ventre collé à la paroi de la montagne, avec simplement le bout des orteils sur la corniche. Assuré bien évidemment…mais ca ne m’a pas consolé. J’en garde quand même un excellent souvenir, c’était bien de le faire ! NB : Je pense que la peur ralentit le bronzage et ce n’est pas notre journée au parapente qui a booster ma production de mélanine. A ce qu’il parait, il faut du vent pour que ça marche…je reverrai toujours cette femme se jeter dans le vide au moment ou le vent s’est un peu trop absenté lol. Pas d’accident, elle a réussi à revenir sans dégât au bout de 15 m de vol.

IV / Randonnée dans le Queyras et massif des écrins

Hors de question de quitter cette région magnifique sans partir en rando. Nos rencontrons Philippe, avec qui je sympathise. Cool ! J’aurai l’occasion de le revoir à d’autres occasions, lors d’autres séjours dans cette région. Il est guide en moyenne montagne. Il se souvient de moi mais jamais de la fille qui m’accompagne…Enfin peu importe, ca ne change pas le plaisir que nous prenons lors des randonnées avec lui. Je trouve génial qu’il puisse partager avec nous ses connaissances sur la géologie et sur la flore. Nous ferons avec lui plusieurs randos dont le Pic de Clausis dans le Queyras (2915 m) et la tête de vautisse dans le massif des écrins (3156m)

Pic de clausis :

Le massif du Queyras est un massif des Alpes franco-italiennes situé à cheval sur le département des Hautes-Alpes et sur la région du Piémont. Sa partie italienne est composée des Alpes cottiennes. Il possède de nombreux pics dont le Pic de Clausis qui culmine à 2915 m. Superbe rando sur les arrêtes des montagnes…un bon bol d’air pur. Peut-on imaginer une balade plus panoramique ? Dès le départ, on domine de 300 m la vallée du Guil entre Abriès et Aiguilles, et, à part une courte section en forêt, la vue est constamment dégagée sur toute cette partie du Queyras. Le Viso, pile dans l’axe de la haute vallée du Guil, est particulièrement majestueux.
De nombreuses variantes de détail sont possibles, tant à la montée qu’à la descente…5 heures de marche pour atteindre le pic, 1090 m de dénivelé. Une belle journée qui nous a permis également de passer par Chateau Queyras, destination sur laquelle nous reviendrons au cours de notre séjour afin de profiter plus amplement des lieux.

Tête de Vautisse :

La tête de Vautisse est un sommet de 3 156 m d’altitude situé sur la limite du parc national des Écrins. Il est l’un des trois derniers sommets dépassant les 3000 metres, au Sud du Massif des écrins auquel on accède principalement par du hors sentier. Son sommet est marqué par la présence d’une petite station émettrice (cf photo).Le denivelé est de 1200 mètres. Un plus de 3000m, coiffant le sud du massif des Ecrins, dominant vallée de la Durance et vallée de Freissinières. Un belvédère sur le Queyras, la Font Sancte, le Monte Viso, le Pic de Rochebrune… et sur les Ecrins.

Le départ pour cette randonnée se situe à St Clément sur Durance, entre Gap et Briançon (prendre la N94). Ce n’est pas très loin de Guillestre, village à proximité de la station (10 km).

Pour atteindre ce sommet, la randonnée n’est pas très longue (3 -4h) mais peut-être physique par endroit du fait d’une roche instable et par conséquent d’un terrain qui glisse en permanence sous vos pieds. Mais la récompense est de taille, vous êtes à un point culminant, à la frontière géologique de l’ Italie, devant un sublime panorama ! Super ! à notre arrivée nous retrouvons ce petit cahier, stocké dans une vieille boite en fer ou chacun peut y inscrire ses impressions sur la montée au pic. Cette boite est « comme un cercueil »…on y retrouve toutes sortes de choses comme le nouveau testament, des préservatifs etc. Le randonneur étant par définition respectueux; je suis content de voir que chacun respecte l’initiative en remettant à chaque fois ce cahier à sa place afin de faire durer la tradition.

Plus de photos ici

Ami aventurier, voyageur, baroudeur et routard, profites un max de tes voyages !  LE GLOBE TROTTEUR TE SOUHAITE BONNE ROUTE ! Anthony C.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s